category_publication

Securite fonciere et gestion de la fertilite des sols: etudes de cas au Ghana et au Benin.

Saidou, A.; Adjei-Nsiah, S.; Kossou, D.; Sakyi-Dawson, O.; Kuyper, T.W.

Abstract

Dans le cadre d¿un programme interuniversitaire de recherche, Convergence des Sciences (CoS), une étude a été conduite sur les stratégies de gestion de la fertilité du sol dans les régions centrales du Ghana (Wenchi) et du Bénin (Savè) où des pratiques variables de gestion de la fertilité du sol sont adoptées. Les deux régions sont caractérisées par la présence de populations autochtones et migrantes qui diffèrent de par leurs stratégies de subsistance. Plusieurs modes de gestion foncière régissent l¿usage de la terre par les autochtones et les migrants. Les modes d¿accès à la terre ont évolué d¿un arrangement basé sur l¿échange de terre agricole contre force de travail à un système de location en espèces dû à la monétisation croissante de l¿agriculture. Les autochtones accusent les migrants de dégrader les sols par leur pratique agricole intensive \; de leur côté, les migrants justifient leur pratique par l¿insécurité foncière les obligeant à une agriculture minière. Conséquence immédiate, un climat de méfiance entre migrants et autochtones s¿est installé. Les perspectives pour parvenir à un arrangement durable incluant la gestion durable des sols sont explorées. Cependant, la reconnaissance d¿une interdépendance mutuelle constitue une base pour l¿établissement de relations de confiance entre migrants et autochtones. L¿étude analyse les ressemblances et dissemblances entre Wenchi et Savè en ce qui concerne les stratégies de production développées par les migrants, les pratiques de gestion de la fertilité du sol, et des modes de gestion du foncier. Un accent est mis sur les conséquences de différents modes de gestion du foncier sur la gestion de la fertilité du sol. L¿article décrit également le processus de négociation initié pour un arrangement durable.