Secure Livelihoods Research Consortium

Le « Secure Livelihoods Research Consortium » (SLRC) est un programme de recherche international (2011-2017) qui explore les moyens de subsistance et la prestation des services de base dans les pays affectés par des conflits. Le programme est dirigé par ODI et financé par le DFID, l’Aide Irlandaise et la Commission Européenne. La Chaire Spécial sur l'Aide Humanitaire et la Reconstruction est responsable du programme de la RDC (Congo-Kinshasa), en collaboration avec l’ISDR, l’UCC et l’ONG international Cordaid. La Chaire est aussi responsable pour le renforcement des capacités des équipes du pays du Consortium avec l’appui du CDI.

Les recherches du Consortium se concentrent dans sept pays à savoir, l’Afghanistan, le Pakistan, le Népal, le Sri Lanka, la République Démocratique du Congo, le Soudan du Sud et l’Ouganda. Le programme de recherche en République Démocratique du Congo (RDC) est dirigé par la Chaire Spécial sur l'Aide Humanitaire et la Reconstruction.

Questions principales

La Chaire Spécial sur l'Aide Humanitaire et la Reconstruction concentre ses recherches sur trois questions principales, à savoir :

  1. La légitimité: Quel est l’impact des services de base sur la perception de la population de l’Etat ?
  2. Les accords des différents partenaires « multi-stakeholder »: quel est l’impact des acteurs non-étatiques sur le renforcement des capacités de l’Etat ?
  3. Quels sont les différents moyens de subsistance and les activités économiques durant les conflits ?

Collecte des données

Nous recourons aux méthodes qualitatives et quantitatives pour la collecte des données :

  • Une enquête sur les moyens de subsistance et la perception a été menée en 2012 et sera répétée en 2015
  • Adriaan Ferf, un consultant externe, avait mené un étude sur le transport
  • Deux doctorants mènent des recherches approfondis sur les thèmes du Consortium (SLRC) dans les provinces du Kivu et de l’Equateur

Renforcement des capacités

Ormis la recherche en RDC, la Chaire Spécial sur l'Aide Humanitaire et la Reconstruction est aussi responsable du renforcement des capacités du Consortium, spécialement à travers les formations des doctorants issus de la RDC (2), du Pakistan, du Sri Lanka et de l’Ouganda.

La dissémination de la recherche

La dissémination de la recherche est l’un des éléments importants de ce programme de recherche. A travers les engagements avec les différents partenaires et la diffusion de nos observations, nous souhaitons apporter davantage de perspicacité dans la gouvernance et la dynamique des prestations de services des base en RDC. A cote de cela, nous espérons proposer des leçons afin de développer et d’affiner le cadre théorique sur la multiplicité des institutions and la prestation des services dans les pays en conflit.