Publications

Performance assessment of smallholder irrigation in the Central Rift Valley of Ethiopia

Halsema, G.E. van; Lencha, B.K.; Assefa, M.; Hengsdijk, H.; Wesseler, J.H.H.

Summary

The recent increase in smallholder irrigation schemes in the Central Rift Valley of Ethiopia has been associated with the overexploitation of water resources, while the economic viability of these schemes has been questioned. This paper assesses water use efficiencies of the Haleku Irrigation Scheme and quantifies improvement scenarios. The viability of these scenarios is discussed, taking into account the socio-economic performance of the Haleku Irrigation Scheme and the nearby Dodicha Irrigation Scheme – that feature similar settings but contrasting socio-economic performance. The irrigation efficiency of Haleku is 35%, but conveyance losses and application efficiencies vary widely across the scheme. Scenario results indicate scope for improvement and reduced water abstraction. Yields and economic returns of irrigated crops were higher in Haleku than in Dodicha, but yields are still lower than attainable yields. Any strategy to increase irrigation efficiency will have to include a programme to improve crop productivity and economic returns. Considering the over-abstraction of water resources, the poor irrigation performance of Haleku and the disappointing socio-economic performance of both Haleku and Dodicha suggest that policy should focus on improving existing schemes in the Central Rift Valley instead of further developing new ones. Copyright © 2011 John Wiley & Sons, Ltd. L'augmentation récente des périmètres irrigués à petite échelle dans la vallée centrale du Rift, en Éthiopie a été associée à la surexploitation des ressources en eau, tandis que la viabilité économique de ces emménagements a été mise en doute. Cette étude évalue l'efficacité de l'utilisation d'eau du système irrigué de Haleku et quantifie les scénarios d'amélioration. La viabilité de ces scénarios est discutée en tenant compte des performances socio-économiques de l'aménagement de Haleku et de celles du système irrigué de Dodicha. Les deux sont géographiquement proches, présentent des caractéristiques physiques similaires, mais diffèrent par les performances socio-économiques. L'efficacité de l'irrigation de Haleku est de 35%, mais les pertes de transport et efficacité de l'application varient considérablement au sein du périmètre. Les scénarios appliqués indiquent des possibilités d'amélioration et de réduction des prélèvements d'eau. Les rendements et la rentabilité économique des cultures irriguées sont plus élevés à Haleku qu'à Dodicha, mais les rendements sont toujours inférieurs aux rendements réalisables. Toute stratégie visant à accroître l'efficacité d'irrigation devra inclure un programme de l'amélioration de la productivité des cultures et la rentabilité économique. Compte tenu de la surexploitation des ressources en eau, la performance médiocre de l'irrigation à Haleku et la performance décevante socio-économique des deux emménagements Haleku et Dodicha, il est suggéré que la politique devrait se concentrer sur l'amélioration des systèmes existant dans la vallée centrale du Rift au lieu de continuer à développer de nouveaux.